Booster son immunité naturellement et facilement - mes conseils de naturopathe

20 janvier 20208
stress-blog-1280x854.jpeg

Mes conseils de naturo pour booster son immunité et comment survivre à l’hiver, naturellement


Il n’y a pas que les microbes dans la vie! Depuis Louis Pasteur, maladie = microbe. Or ce n’est pas parce que votre mari a la grippe que vous aussi, c’est sûr, allez y passer! Pensez par exemple aux médecins à l’hôpital ou en cabinet: ils ne tombent pas tous les jours malades, loin s’en faut! Comment est-ce possible? C’est qu’en réalité, au-delà de la présence du microbe, votre système immunitaire peut être plus ou moins en forme. Et donc plus ou moins apte à se débarrasser de l’importun.

Le microbe qui passe par-ci ou le virus par-là n’est pas une fatalité. Notre organisme est en permanence en interaction avec l’environnement, où circulent allègrement micro-organismes, bactéries, allergènes, polluants…Grâce aux défenses de notre système immunitaire, nous pouvons y faire face. 

Dans mon article, je vous explique d’abord comment tout cela marche et ensuite je partagerai avec vous mes conseils de naturopathe pour booster votre immunité, naturellement et en douceur. 


microbe immunité

immunité

Ca marche comment l’immunité?? 

Nous avons 2 lignes de défense. 

La 1ère est appelée l’immunité innée. Il s’agit de la peau, des muqueuses (nasales, pulmonaires, digestives…). Elles abritent une flore microbienne qui vit en harmonie avec nous. Dès bébé, nous avons donc cette 1ere ligne de défense. Nous parlerons tout à l’heure de l’importance de bichonner cette 1ere immunité et donc les “bonnes” bactéries qui nous habitent.

La 2e est appelée immunité acquise et est peu plus complexe. Elle s’acquiert au cours du temps: on dit que le système immunitaire est “mature” vers l’âge de 7 ans. Le corps est par exemple capable d’apprendre et de garder en mémoire les agresseurs qu’il rencontre.

Grâce à tous ces mécanismes, l’organisme est à même de se défendre contre les agents infectieux pathogènes, mais aussi les cellules cancéreuses par exemple. 

En naturopathie, on parle de “terrain”. Chaque individu, en fonction de ses ascendants, des conditions de sa naissance, de son alimentation (allaitement ou non, diversification..), de son environnement va développer un système immunitaire plus ou moins fort et un “terrain” plus ou moins favorable à la santé en général. 

Or il existe des choses simples, à faire et à ne pas faire pour booster son immunité.


Les 2 gestes à oublier quand on veut un système immunitaire au top:

1er conseil: Nul besoin de se frotter sans cesse les mains de solution hydro-alcoolique jusqu’à ce qu’elles en soient toutes desséchées.  

L’aseptisation et les pratiques d’hygiène ont bien évidemment été d’une formidable utilité dans l’histoire médicale et ont contribué à une espérance de vie plus longue. Pour autant, il serait judicieux de garder les pratiques d’aseptisation qui décapent (comme celle du gel hydro-alcoolique) pour les situations particulières: gastro à la maison, contact avec un prématuré, une personne âgée fragile ou bien encore à l’hôpital… 

Dans la grande majorité des cas, c’est inutile et même contre-productif. En effet, c’est grâce à l’exposition de notre organisme aux agents pathogènes que se développe une partie de notre immunité, comme nous l’avons vu. Sans interaction avec les microbes, le système immunitaire ne peut se développer correctement et cela contribue à l’apparition de pathologies dysimmunitaires, comme les allergies en tout genre par exemple. Du coup de grâce arrêtons d’aseptiser à outrance l’environnement de nos enfants. Une sucette qui est tombée par terre? Pas la peine dégainer le désinfectant…

Bref cela vaut aussi pour les grands, car quand vous décapez votre flore cutanée par exemple via l’application du gel désinfectant, vous sapez le moral des troupes de l’immunité innée! En gros vous tuez les bonnes bactéries qui vivent en harmonie avec nous et qui sont là aussi pour réguler l’activité des mauvaises qui peuvent passer par là. Un peu dommage.

2e conseil: Débarrassez-vous donc prestement de vos médocs anti-rhumes, de manière appropriée svp (à savoir à la pharmacie et pas dans la poubelle, même si en vrai on ne sait pas trop ce que ça change…c’est ma fibre écolo qui ressort ;)). 

Il y a un grand débat aujourd’hui pour savoir si ces médicaments vont rester en vente libre, sachant qu’il existe des contre-indications fortes à leur usage. En gros ces médicaments sont des vasoconstricteurs, qui resserrent les vaisseaux et arrêtent les écoulement nasaux interminables. Le paracétamol vous enlève le mal de tête en parallèle et voilà vous avez l’impression que ça va beaucoup mieux! 

Or pas du tout:

Déjà, c’est super contre indiqué pour les gens qui ont des pathologies des vaisseaux, les hypertendus, les cardiaques… (c’est très facile de ne pas savoir que vous avez un aussi, ce sont des pathologies longtemps silencieuses). Or franchement quelqu’un vous a t-il alerté sur quoi que ce soit quand vous achetiez un fervex??

De plus, d’un point de vue naturo, il n’est jamais bon de stopper un écoulement du corps. Ce que le corps fait sortir est un excès. Mieux vaut aider le corps à éliminer ces excès plutôt que de freiner dans son élimination. Prenons l’exemple d’un rhume. Quand on tombe malade, c’est bien sûr que nous avons été exposé au microbe, mais c’est aussi et surtout  le corps qui nous envoie un message: “je suis crevé, arrête toi un peu, j’ai besoin d’éliminer et de me mettre au repos car je n’arrive plus à me défendre efficacement.” Nous allons voir ci-dessous des méthodes bien plus efficaces sur le long terme que le fervex..





immunité

Que peut-on manger pour booster son immunité?

En naturopathie, on dit que le terrain est capital. Soigner son terrain passe bien évidemment par l’alimentation. “Que l’aliment soit ton médicament” nous disait déjà Hippocrate, médecin grec qui nous ramène quelques siècles avant JC!

 Je ne sais pas si vous le savez, mais environ tous les 15 ans, nous avons presque un nouveau corps. Au bout de 15 ans, la majeure partie des cellules de notre corps s’est renouvelée. Et à partir de quoi? Et bien de ce que nous donnons à notre corps, de ce qu’il absorbe donc de ce que nous mangeons et de ce que nous buvons. Les aliments sont en réalité les briques de notre futur corps.

Le maître mot c’est la variété. Manger des fruits et légumes frais, de saison, si possible d’origine biologique, colorés pour une bonne variété et complémentarité en micro-nutriments! 5 fruits et légumes par jour, c’est pas du pipeau! Ce n’est pas un objectif à atteindre en réalité mais plutôt un minimum à assurer quotidiennement.

On alterne le cru et le cuit. Le cru va permettre d’apporter les vitamines qui sont fragiles et disparaissent à la cuisson. Tandis que le cuit va être plus facilement digéré par le corps et apporte tout de même de nombreuses substances très intéressantes comme les fibres, des minéraux, peu de calories, le tout étant rassasiant!

On privilégie les cuissons douces, à la vapeur idéalement, qui préservent au maximum les nutriments.

On utilise des herbes aromatiques et des graines germées, bourrées de vitamines, minéraux et antioxydants. Ce sont de véritables bombes nutritionnelles, c’est THE astuce si vous êtes en forme et voulez évitez de passer par la case compléments alimentaires.

Evidemment on vise les fruits et légumes riches en vitamines C: à nous les agrumes, kiwi, baies de goji et autres jus d’argousier (c’est on ne peut plus local!!!), mais aussi crucifères divers et variés (=la famille des choux! brocolis…)

En enfin on mise sur les produits fermentés: les fromages (fréquence 1x/jour max)  toujours au lait cru, la sauce tamari, le tempeh, le miso, le kefir, le kombucha, les produits lacto-fermentés. Ce sont eux qui vont vous apporter de bonnes bactéries, permettant ainsi d’entretenir la bonne santé de notre flore microbienne. Si je vous parle chinois là, vous pouvez trouver tous ces produits en supermarché bio! Je ferai un post prochainement dédié aux produits fermentés. Nous vivons dans un monde aseptisé où le tout stérilisé montre actuellement ses limites. Le fait de ne plus jamais manger d’aliments “vivants” a un impact sur la diversité de notre microbiote et lui même a un impact sur notre immunité.

Enfin se souvenir d’une chose: quand on est malade, on a généralement pas faim. Et il y a une bonne raison à cela, c’est que quand l’organisme n’est pas occupé à digérer (Les ¾ de notre énergie quotidienne!!!) il peut s’occuper de réparer les cellules qui en ont besoin. Avoir une alimentation légère pendant le rhume, la grippe, etc…(voire carrément jeûner parfois!) a un effet bénéfique sur le corps qui peut se concentrer sur les éliminations et les réparations. 

Le but de tous ces conseils alimentaires? Apporter à l’organisme tous les nutriments dont il a besoin, quantitativement et qualitativement, pour entretenir la bonne marche de notre système immunitaire. 

Parmi les minéraux capitaux, je citerai le zinc, le fer, essentiels au maintien d’une super immunité. C’est la saison des huîtres, donc faites-vous plaisir! Et attention pour les femmes réglées en âge de procréer, c’est souvent celles qui présentent des stocks de fer pauvrets. Les hommes sont généralement épargnés par cette carence. Mesdames, à vos steacks!

Pour les vitamines, focus sur la vitamine C. Pendant un rhume, ne pas hésitez à en prendre en complément, histoire d’aider le corps en douceur.

En parallèle de l’alimentation, on peut adopter quelques réflexes simples pour aider notre système immunitaire


Quels sont les bons gestes naturels de prévention pour rester en bonne santé tout l’hiver?

L’aération des pièces est capitale pour faire circuler les toxiques et autres polluants. L’air intérieur des maisons est bien plus pollué que l’air extérieur, la faute aux COV et aux diverses substances chimiques qui émanent de nos parquets, meubles, colles des matériaux de construction, peintures…Il faut aérer chez soi au moins 5 à 10 minutes par jour, même l’hiver.

Et tant qu’on est sur le sujet de l’aération, qu’en est-il de l’aération de votre organisme?? Et oui le sport est également  capital dans le maintien d’une belle immunité. Le sport stimule les éliminations naturelles du corps, via la transpiration notamment. Si vous ne transpirez pas pendant vos séances de sport cardio, ce n’est pas normal, il faudra veiller à relancer ce processus d’élimination naturel via des plantes sudoripares (types sureau) et/ou des séances de sauna. A Bordeaux, je vous recommande l’excellent Naturome, où les passages au sauna s’effectuent dans les règles de l’art. A Paris, le Centre Tout Naturellement est aussi au top pour le protocole saune.

Se nettoyer le nez régulièrement: l’hiver la muqueuse nasale est mise à rude épreuve par le froid, qui ralentit notre ascenseur muco-ciliaire -> bactéries qui s’engouffrent plus facilement, le chaud qui la déssèche, les polluants…Idéalement, une à 2 fois par jour, un petit coup de spray de quinton dans le nez et zou ça repart :).


regime confinement

Pour aller plus loin:

Ces conseils ne sont bien sûrs pas exhaustifs et ne remplacent pas l’avis d’un médecin. On peut faire appel aux plantes via la phytothérapie ou l’aromathérapie ou encore la micronutrition pour se donner un petit coup de pouce quand l’alimentation n’est pas suffisante. Ceci nécessite une individualisation de la prise en charge car il ne s’agit pas d’ingurgiter des choses à l’aveugle 🙂

J’ai animé en décembre dernier un super atelier sur le thème “booster votre immunité pour l’hiver” en partenariat avec la Biocoop du Bouscat où je détaille chaque point évoqué ici et bien d’autres! Les participantes sont reparties avec ma formule de jus super booster à l’extracteur, qui tue dans l’oeuf tout début de rhume. Nous y avons également fabriqué une huile de massage du torse/dos aux propriétés pectorales. Le top quand on commence à tousser.

D’autres ateliers sont actuellement en préparation, donc si vous avez des idées/envies de thèmes, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaire ou en m’envoyant un email.

Je vous souhaite un très bel hiver, en pleine forme.

Hélène Kraus

Hélène Kraus, nutritionniste passionnée.


8 comments

  • Sanaa

    27 janvier 2020 at 14 h 22 min

    Merci Hélène pour cet article hyper instructif et très pratique !

    Reply

  • Elise

    30 janvier 2020 at 9 h 55 min

    Merci Hélène. C’est très intéressant et concret !

    Reply

    • Hélène Kraus

      3 février 2020 at 10 h 01 min

      Merci Elise, ça me fait chaud au coeur 🙂

      Reply

  • Cedric

    31 janvier 2020 at 22 h 24 min

    Merci article hyper complet ! Bon c’est pas tout ça, j’ai une armoire à pharmacie à nettoyer 😉

    Reply

    • Hélène Kraus

      3 février 2020 at 10 h 01 min

      haha merci Cédric pour ce commantaire, c’est clair que pour les petits maux du quotidien, on peut vraiment faire mieux que les médicaments sans ordonnance qui sont donnés à la pharma…

      Reply

  • Luc Mouyeket

    1 mai 2020 at 15 h 37 min

    Merci Hélène ! Article très intéressant, complet & avec des conseils facilement réalisables au quotidien ! 🙂

    Reply

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoire *


Instagram


Notice: Undefined property: stdClass::$error_message in /home/uneseconrc/www/wp-content/plugins/organic-food/organic-food.php on line 4315